GRAND SORCIER
STÉPHANE HOAREAU
nouvel album "NéNÈN"

Du maloya au free jazz : les sortilèges de Grand Sorcier

À l’initiative du guitariste protéiforme Stéphane Hoareau (G!rafe, Trans Kabar…), le quintette Grand Sorcier mélange l’esprit du maloya et celui du free jazz… Deux musiques de résistance et de liberté !

Et si le graal de chaque musicien, à l’instar des poètes, était, selon les mots de Rimbaud, de « trouver une langue » ? 

La création de Grand Sorcier, elle, tient à une lecture fondamentale, celle du mythique Free Jazz, Black Power, de Jean-Louis Comolli et Philippe Carles. « Je me suis pris une claque, s’enthousiasme le guitariste. Dans les années 1960, les noirs-américains avaient réussi à forger la bande-son idéale pour porter leurs revendications sociales, raciales, politiques... Leur musique incarnait leur voix. Elle leur ressemblait ! Je perçois surtout entre le free jazz et le maloya, des similitudes frappantes. Toutes deux, incarnations de la souffrance de peuples opprimés, aspirent à l’émancipation. Ce sont pour moi des musiques de fierté, de résistance… De liberté ! » 

Apple Music

Porter La Brez est dans la playlist New Music Daily d'Apple Music.

Télérama

Un répertoire de transe et de rage, gravé sur l'album Nénèn et tailler pour faire monter la fièvre sur scène.

Stéphane Hoareau I guitare

Sakina Abdou I saxophone ténor

Nicolas Stephan I saxophone ténor

Leïla Soldevila I contrebasse

Ianik Tallet I batterie

Discobole I booking

joris [at] ciediscobole .fr

Fred Miguel I presse

frederique.miguel  [at] gmail.com